Autres cyclopes de l’anti-musée de Jean Tinguely

Je me suis lancé dans une série de représentations du Cyclop’ de Jean Tinguely, auquel j’ai déjà fait référence sur ces pages dans un post précédent sur dans la bouche du cyclope et qui rappelle l’histoire de cet anti-musée du sculpteur Suisse.

Ainsi, à gauche une aquarelle format carte postale (10cmx15cm) augmentée de touches d’encres argentée et dorée qui réhaussent le côté énigmatique de la statue.

Sur la droite un tout petit format (10cmx10cm) qui décrit le wagon du cyclope, un wagon similaire à ceux de l’opération nuit et brouillard même si selon les indications que j’ai reçues il s’agit juste d’un wagon de même format et de la même époque mais qui n’aurait pas servi à la déportation. Le wagon est là comme un élément essentiel de cet anti-musée, qui montre l’illogisme du monde, son caractère surréaliste.

A un meurtre surréaliste, un monument impossible, impensable semble répondre. Ceci n’est pas sans nous rappeler le mythe de Sisyphe que nous avons décrit précédemment également. Il existe enfin une dernière représentation de l’absurde (Ci-dessous en gros), à savoir cette machine infernale à faire rouler des billes d’acier dans tous les sens et qui ne sert
absolument à rien, elle aussi témoin de l’absurdité du monde (toujours dans le format 10cmx10cm).

Prev Sisyphus at rest and other pictures
Next Montparnasse: too old to rock'n roll, too young to die

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :