Photographie au 35 mm sur le territoire de Nicéphore Niepce

Faire de la photographie au 35 mm avec un objectif manuel vintage. Voilà un sujet qui me parle. Hier, nous sommes allés à Bièvres, un petit village « de campagne » au sud de Paris. Il est célèbre pour être la ville natale de Nicéphore Niepce, qui a inventé la Photographie en 1824. Merci, Nicéphore ! (J’aime bien ce prénom, j’aurais aimé donner son nom à mon fils). À Bièvres, vous trouverez son musée et le plus ancien laboratoire photo du monde. Un nouveau musée, plus grand, sera bientôt construit. Mais nous n’y sommes pas allés dans le but de visiter le musée. Au lieu de cela, j’ai profité de la flopée d’appareils photo vintage exposés (comme ces vieux appareils Nikkormat ci-dessous) afin d’acheter un … objectif Nikkor O 35mm f:2 à focale fixe !

Photographie au 35 mm sur le territoire de Nicéphore Niepce
Faire de la photographie au 35 mm avec un objectif manuel vintage. Voilà un sujet qui me parle.
Photographie 35 mm
La photographie au 35 mm avec un objectif de plus d’un demi siècle

L’objectif en question, pris avec une autre merveille, l’objectif macro Nikon 105mm f:2.8.

Jouer avec la longueur focale sur Mickey Mouse. f:2 sur la gauche et une profondeur de champ très étroite et f:4 pour une netteté supplémentaire ainsi que le joli bokeh en arrière-plan. Qui dirait que cette optique a 60 ans ?

De gauche à droite (f:2 trop flou et trop petit DOF, je perds certains détails – f:4 cliché parfait avec un maximum de netteté, 2 crans au-dessus de l’ouverture maximale et un beau bokeh en plus), j’ai photographié ce Mickey pour un test de cette optique manuelle dont je pensais qu’elle était des années 1980 [suite au commentaire de Joel Burt per ci-dessous, Je dois préciser que cet objectif date plutôt des années 1960 ; on peut en trouver la preuve ici, l’objectif a été fabriqué à partir de 1962. Il a donc presque mon âge !]

Même sur un appareil digital dernier cri, cela a fonctionné à merveille, l’image est nette et vous pouvez dire que les lentilles sont magnifiquement fabriquées et encore intactes. Le prix est… vraiment imbattable. J’ai obtenu cette merveille pour 130 € car je l’ai achetée pendant que le vendeur remballait ses affaires ; elle valait 170 € à l’ouverture de la foire.

La seule chose qui me manque est le pare-soleil métallique d’origine, il m’en a coûté donc 10-15€ de plus (jetez un coup d’œil aux prix de ces affreux trucs en plastique!). Je suis définitivement en faveur de la photographie à objectif fixe. Chaque fois que j’ai utilisé mes objectifs fixes, j’ai été très satisfait du résultat : les images ont tendance à être plus nettes (regardez la photo macro de l’objectif ci-dessus, c’est une belle photo aussi ! et aucun éclairage artificiel n’a été nécessaire).

Je ne suis pas le seul à aimer les objectifs à focale fixe et à recommander ces vieilles occasions. Ils sont tous en métal, magnifiquement fabriqués, ils vous obligent à vous engager avec vos sujets beaucoup plus que les zoom qui ont tendance à nous rendre fainéants. Dans l’ensemble, je trouve que je passe plus de temps à réfléchir à mes prises de vue et cela est également bénéfique.

OK ! Vous ne bénéficierez pas de l’autofocus ; mais je photographie toujours en mode manuel de toute façon, et je déteste ce que fait l’autofocus qui semble vivre sa vie et avoir une intelligence toute particulière qui m’échappe un peu ; c’est pourquoi je l’utilise uniquement en mode « simple » donc manuel).

Photographie 35 mm

Ci-dessus, la fameuse souris de Disney dans un format plus grand pour que vous puissiez en admirer les détails, et notamment, cette petite échancrure noire sur le dessus de ses lunettes jaunes. Inutile de préciser qu’il s’agit d’une photo de test et qu’elle n’a pas pour but de démontrer mon talent artistique.

Photographie 35 mm

Je suis également reconnaissant à mon ami Olivier Saint Léger de m’avoir recommandé cet objectif. Olivier est photographié ci-dessus sur un cliché pris avec un autre de mes objectifs fixes préférés : l’objectif à focale fixe Nikon 50mm f1:4. Olivier et moi avons « fondé » le « non-club » Paris Photo afin d’organiser des sorties photo à Paris. Il y en aura une mercredi prochain, rejoignez-nous si vous le pouvez!

This post is also available in: English

Prev Spring in the Forest
Next Paris in Spring

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :