Le Touquet en hiver et réflexions sur la peinture

Cet hiver, nous sommes allés au bord de la mer au Touquet Paris Plage. Vous pouvez deviner que c’est « Paris Plage » à cause de l’énorme Tour Eiffel sur le front de mer. L’œuvre d’art en polystyrène a été réalisée par Alain Godon, un artiste local qui semble être très populaire. Partout où vous allez au Touquet, vous êtes sûr de trouver ses œuvres dans les rues, dans les magasins et même dans les boutiques des musées. Je ne suis pas sûr d’être dingue de cette sculpture. La façon dont Godon déforme les bâtiments m’a rappelé une autre artiste, Linda McCluskey, que j’avais rencontrée rue de Rivoli à Paris il y a près de 10 ans.

Le Touquet Paris Plage en hiver

Voici ce qu’en dit le site de la chaîne de télévision France 3 :

Alain Godon est un artiste humble : pour lui, il n’y a rien de compliqué. Pourtant, il a créé une Tour Eiffel de 9,5 mètres, construite à partir de blocs de polystyrène, de résine et de sable. Située sur la place du Centenaire, en face de l’Aqualud, la construction a été baptisée « Tour Paris-Plage ».

Véritable lien entre Le Touquet et Paris, cette sculpture fait référence à l’histoire de la station balnéaire : Le Touquet-Paris-Plage. « C’est un symbole de Paris car ce sont les Parisiens qui ont construit les premières maisons sur ces dunes désertes il y a plus de cent ans », explique l’artiste. « Elle a également été pendant très longtemps la capitale des stations balnéaires françaises et même européennes.

Si Le Touquet Paris Plage était autrefois « la capitale des stations balnéaires françaises et même européennes », les choses ne sont plus tout à fait ce qu’elles étaient. Pourtant, la ville passe d’environ 4 000 habitants en hiver à près de 250 000 en été. Vous pouvez donc en conclure à coup sûr qu’elle est toujours populaire.

Le Touquet Paris Plage en hiver
Touriste en anorak cherchant au loin un peu de chaleur au milieu d’une tempête de sable

L’endroit est en effet très populaire parmi la classe supérieure et nous nous sommes mêlés à elle pendant une semaine. Nous sommes même passés devant la maison d’été de notre président.

Le Touquet Paris Plage
La maison d’Emmanuel Macron. La photo est assez mauvaise car je ne voulais pas passer trop de temps à prendre des photos et attirer l’attention de la maréchaussée en armes à côté de moi.
Le Touquet Paris Plage en hiver
Plus loin sur le front de mer au milieu d’une tempête de sable de 70 kmh sculptant les dunes
Vestiges de cabanes de plage des années 1930. Celles-ci sont assez emblématiques là-bas apparemment.

Voici ce qu’en dit l’office du tourisme du Touquet :

VIC Location depuis 1928, avec l’emblématique cabine de plage verte et blanche VIC, le dernier plagiste traditionnel de France louant des cabines de plage et des tentes en toile, des transats datant des années 1930.

Je ne peux pas dire que nous avons profité pleinement de notre séjour au bord de la mer car le temps était plutôt maussade, même si les températures étaient incroyablement douces pour la saison, un cadeau du réchauffement climatique et de son gendarme assoupi, la Cop 26. Pourtant, ce jour-là, on pouvait apercevoir la lumière inimitable de la Côte d’Opale, qui a attiré tant d’artistes à la fin du XIXe et au début du XXe siècle.

Je vous recommande l’exposition de peintures au musée du Touquet. Ce tableau, intitulé « Dunes » est de Chester Coleman Hayes (USA, 1867-1947). Hayes était un peintre renommé des deux côtés de l’Atlantique. Il a été décoré de la Légion d’honneur.

This post is also available in: English

Port Royal Abbey in Paris
Prev L'abbaye de Port Royal : noir et blanc en couleur
Next Le dernier touriste à Paris
The last tourist in Paris

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :