La clématite du jardin de Bagatelle

La clématite, parmi les fleurs de Bagatelle, est ma préférée. Voici mes deux meilleurs clichés macro.

Clématite

Il existe environ 300 espèces de cette fleur, qui fait partie de « la famille des ranunculaceae ».

Clématite – Bagatelle – Paris – Mai 2022

“Leurs hybrides ont été populaires parmi les jardiniers [3] en commençant par Clematis × jackmanii, un classique des jardins depuis 1862 ; de nouveaux cultivars hybrides sont produits de manière régulière. Ils sont principalement d’origine chinoise et japonaise.

La plupart d’entre nous connaissent ces espèces sous le nom de clématite (clematis en anglais), tandis que les Britanniques lui ont donné le nom vernaculaire de “traveller’s joy” (le plaisir du voyageur).

Les autres noms de la clématite

On connaît la clématite également nous le nom de C. vitalba, nommée ainsi par l’herboriste John Gerard ; la “charmille de la vierge” pour C. terniflora, C. virginiana et C. viticella ; la “barbe de vieillard”, un vocable qu’on applique à plusieurs espèces à têtes de graines proéminentes ; “fleur de cuir” pour celles aux pétales charnus ; ou “la vigne de vase” (“vase vine”) pour la Clematis viorna, une espèce d’Amérique du Nord.

Et voici un poème sur la clématite par Alexander Bathgate

LA CLÉMATITE

Belle couronne d’étoiles au plus pur rayon,
De l’arbre Mapau* suspendue au sommet,
Vous déployez votre belle floraison,
Des étoiles d’une neigeuse pureté ;
Autour du chef du mapau à sombres feuilles
Des guirlandes immaculées vous avez déployé. Vos rares beautés, un secret bien gardé
sous l’ombrage qui les recueille
Mais pour rejoindre la fleur la plus haute,
Ta faible tige a lutté ;
Maintenant, tous les obstacles sont levés,
Tu souris depuis ton logis touffu. Ce foyer sûr, parmi les sombres feuilles.
Offert par ton loyal époux,
Te laisse montrer ta couronne féerique,
qui orne ses rameaux sombres :
Sa force et ta beauté s’unissent
Formant un ravissant tableau.
Belle fleur, il me semble que tu es le symbole
L’emblème d’une épouse parfaite,
Dont le travail reste secret,
Jusqu’à ce que, par chance, la vie de son mari
Soit magnifiée par son influence,
Et cela enfin perçu par autrui.
*Mapau tree: un arbre de Nouvelle-Zélande

This post is also available in: English

Prev Elles voyaient des potelets partout
Next Sphinx et retour d'Egypte à Bagatelle

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :