Le dernier touriste à Paris

The last tourist in Paris

Le Covid-19 a ceci de particulier qu’il donne l’impression au Parisien en balade d’être le dernier touriste à Paris. Pendant un moment, nous avons vu davantage de visiteurs revenir dans nos musées et nous pouvions entendre pas mal d’accents américains dans les cafés de St Germain des près. La 5e vague a définitivement mis un terme à cela.

Ne voyagez pas en France en raison du COVID-19. Faites preuve d’une prudence accrue en France en raison du terrorisme et des troubles civils.

Lisez la page COVID-19 du Département d’État avant de planifier tout voyage international.

Le Centers for Disease Control and Prevention (CDC) a émis un Avis de santé aux voyageurs de niveau 4 pour la France, indiquant un niveau très élevé de COVID-19 dans le pays. Des restrictions sont en place concernant l’entrée des citoyens américains en France. Votre risque de contracter le COVID-19 et de développer des symptômes graves peut être plus faible si vous êtes entièrement vacciné avec un vaccin autorisé par la FDA. Avant de planifier tout voyage international, veuillez consulter les recommandations spécifiques des CDC pour voyageurs entièrement vaccinés et voyageurs non vaccinés.

source : Avis aux voyageurs de la France – 6 déc. 2021 – Gouvernement des Etats-Unis.

.
Le dernier touriste à Paris

Du coup, les restaurants flottants sont à quai et c’est plutôt calme dehors. Le moment idéal pour me réapproprier cet espace et faire comme si j’étais le dernier touriste à Paris. En fait, la plupart du temps, je n’ai pas le temps de me balader. La charge de travail est pour le moins intense et lorsque je saute sur mon vélo, je roule à toute vitesse pour rendre visite à mes clients, ce qui me laisse peu de temps pour le tourisme.

Le dernier touriste à Paris L’autre jour, je suis allé dans mon magasin de photo préféré et j’ai acheté un tout petit objectif pour mon appareil photo sans miroir Nikon Z7. C’est un objectif léger de 40 mm f2 et alors que je passais devant la Seine sur la piste cyclable au niveau du fleuve, j’ai décidé de prendre quelques clichés. Nous étions un samedi, je revenais de mon studio photo où j’avais fait un peu de bricolage et de rangement et j’avais davantage de temps disponible. En passant devant l’Île aux cygnes, je ne pouvais pas ne pas prendre une photo de la Statue de la Liberté, ou plus exactement la réplique que les Américains ont offerte à Paris pour que nous puissions en avoir une aussi. Une sorte de retour aux sources.

Le dernier touriste à Paris

Le fait de voyager le long du fleuve offre une perspective différente, un peu plus industrielle je dirais, sur les monuments de la ville, y compris l’incontournable Tour Eiffel. Le rayon bleu qui s’échappe du sommet de la tour est intéressant. Pas un touriste en vue à Paris cependant.

Le dernier touriste à Paris

En passant devant Iena, on peut apercevoir la Dame de fer depuis le quai.

Enfin, la passerelle Solferino et en arrière-plan la grande roue des Tuileries. Ce jour-là, j’étais le dernier touriste à Paris, combien de temps cela va-t-il durer ?

This post is also available in: English

Prev Le Touquet en hiver et réflexions sur la peinture
Next Blois Chambord : avec un Z comme Zorro

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :