À propos de mon matériel

Une passion pour l’art et la photographie

matériel photographie
matériel photo antimuseum
Photo gear Antimuseum

Cette page de l’Antimusée est consacrée à mon matériel photographique. J’ai développé une passion pour l’art depuis l’enfance et je pratique l’aquarelle et le dessin depuis le début des années 1980.

Je pratique la photographie depuis le début des années 80, en commençant par un Foca Sport II (un vieil appareil photo français des années 1960 avec un bel objectif fixe Angenieux). Je me suis ensuite exercé sur un Canon AE1 Program plus sophistiqué, et j’ai appris l’art du développement dans la chambre noire tout seul, en me concentrant sur le noir & blanc.

matériel photographique
Mon matériel photographique – juin 2021
photo KenRockwell.com
photo KenRockwell.com

En 1996, j’ai découvert la photographie numérique – étant un pionnier de l’Internet – avec l’un des Canon un des premiers appareils photo numériques rapportés du Japon par un de mes collègues d’Unisys : le Canon Powershot 600.

Il utilisait de minuscules disquettes propriétaires faites sur mesure. La qualité était formidable compte tenu de la période, et il a fallu beaucoup de temps aux appareils photo numériques pour rattraper ces anciennes merveilles (un demi-million de pixels au total, mais la qualité était excellente ; peut-être que l’objectif intégré était de bonne qualité, je ne sais).

J’ai ensuite acheté un Kodak qui ne m’a pas impressionné, et j’ai continué à utiliser un certain nombre d’appareils de format bridge d’Olympus et un appareil de poche Fuji jusqu’à ce que j’achète un appareil reflex Sony (anciennement Minolta) en 2007.

Photo Ken Rockwell
Photo Ken Rockwell

J’ai ensuite décidé d’échanger mon Sony Alpha 100 en 2011 pour le formidable Nikon D7000, un appareil reflex APSC qui fait d’excellentes photos pour un prix très raisonnable. En décembre 2012, j’ai échangé mon Nikon D7000 contre un Nikon D600, un appareil photo reflex plein format très similaire au D7000 et plus abordable que le haut de gamme Nikon D800.

Quelques années plus tard, j’ai acheté le D810, une bête de 36 MP. C’est un superbe appareil photo, presque un moyen format. Sa précision et sa qualité sont absolument étonnantes.

Fin 2019, juste avant que tout le shebang de la pandémie ne frappe le monde, je suis passé au tout numérique et j’ai acquis un appareil photo Mirrorless Nikon Z7. Même si je suis très satisfait de cet appareil sans miroir plus récent, mon D810 reste mon appareil préféré à ce jour et j’utilise les deux en fonction des circonstances.

The Nikon Z7 in action
Le Nikon Z7 en action : Cliquez pour agrandir

Des objectifs

J’aime mes appareils photo, mais j’aime encore plus mes objectifs. J’en ai toute une collection. L’une de mes optiques préférées est un objectif manuel vintage à focale fixe 35 mm f:2 Nikkor O, qui a été produit l’année de ma naissance.

photography gear
mon objectif 35 mm Nikon préféré – lisez l’histoire ici

EN SAVOIR PLUS SUR LE MATÉRIEL PHOTOGRAPHIQUE EN GÉNÉRAL

photography gear

Je connais bien et suis assez attaché à mon matériel dont je prends grand soin afin de l’entretenir et de le garder en bon état. Je n’en suis pas pour autant obsédé par la technologie. Je travaille depuis assez longtemps dans le domaine de l’innovation et de la technologie pour pouvoir affirmer que le type d’équipement que vous utilisez n’a pas grande d’importance.

Tout comme il est possible de dessiner avec n’importe quel type de mine ou de crayons de couleur, quelle que soit leur marque ou leur âge, la photographie peut être réalisée avec n’importe quel type d’appareil, même les plus frustres, dits « pinhole cameras » (appareils à sténopé) qui se composent d’une seule boîte noire percée d’un petit trou. Cela n’a aucune importance. Mon travail de photographe est basé sur la façon dont je vois le monde et mes photos sont à peu près composées de la même façon que je construis mes aquarelles et mes dessins. Peut-être que je ne suis pas photographe après tout, mais plutôt un peintre avec un appareil photo dans les mains. Et je suis bien heureux ainsi.

This post is also available in: English